Saint-Aubin-du-Cormier sur les réseaux sociaux

Nuisances sonores et santé publique

Augmenter la taille des caractèresRéduire la taille des caractèresEnvoyer cette page à un amiImprimer la pageIcone TwitterIcone facebook

Source : http://elus-idf.eelv.fr/

Pendant longtemps, on a considéré que le bruit n’agissait que sur le système auditif. On sait maintenant que, même à faible dose, il peut aussi nuire au bien-être des individus et perturber l’organisme. En effet, dès qu’ils sont perçus comme dérangeants, qu’ils déclenchent un stress ou qu’ils entravent la communication, des bruits, même de faible intensité, peuvent avoir des répercussions sur la santé.

L’organisme humain ne s’habitue pas au bruit

Un arrêté préfectoral du 10/07/2000 fixe les activités susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, telles que les tondeuses à gazon, les pompes d'arrosage à moteur à explosion, les tronçonneuses, les scies mécaniques...

Celles-ci sont interdites d’usage les dimanches et les jours fériés. En dehors de ces jours, ces activités personnelles sonores peuvent s’envisager entre 10h et 20h.

Il est toutefois interdit de faire de bruit de jour comme de nuit. De la même façon qu'il existe une notion de tapage nocturne, il existe aussi une notion de tapage diurne.

A l’occasion d’une fête privée, il est correct de prévenir ses voisins en prévision de la gêne qui pourrait en découler.

Dans le respect de ceux qui nous entourent, il est demandé de ne pas laisser les chiens aboyer continuellement et d’écouter la musique sans troubler ses voisins.