Saint-Aubin-du-Cormier sur les réseaux sociaux

2 - La ville close

Augmenter la taille des caractèresRéduire la taille des caractèresEnvoyer cette page à un amiImprimer la pageIcone TwitterIcone facebook

La construction du château dans une région très boisée et très peu habitée avait peu de sens du point de vue de l’efficacité militaire. Il fallait en effet des gens à proximité pour approvisionner, entretenir et défendre le château.

Pierre de Dreux décida alors de fonder une ville au pied de la forteresse ducale afin qu’elle puisse tenir son rôle.

Pour attirer et faire venir des villageois dans cette nouvelle ville "Saint-Aubin-du-Cormier" située dans une région isolée, il accorda de nombreux privilèges aux nouveaux habitants de la ville.

Les privilèges accordés aux villageois

Les exonérations des redevances seigneuriales :

  • exemption totale des tailles et des péages
  • droit de commercer sans payer de taxes, dans toute la Bretagne
  • droit d’envoyer paître les animaux dans les forêts environnantes (la glandée)
  • droit de prendre du bois mort pour se chauffer
  • fondation d’un marché le jeudi

En retour, il imposait aux habitants de Saint-Aubin-du-Cormier :

  • de prendre les armes pour la défense du pays en cas de besoin
  • une redevance de cinq sols payables à la fête de Noël pour leur maison.

Voir le panneau historiqué situé sur les lieux : D - Remparts ville close